118282234_111453277343500_10322208740360

PROJET DE DEVELOPPEMENT

Depuis de nombreuses années, la Gironde est un territoire propice au développement du Roller et du Skateboard. Fort de 3500 licencié(e)s environ, la Gironde est le second département de notre fédération en termes d’effectif.

C’est incontestable, nous disposons de nombreux atouts : un ancrage historique autour d’équipements performants, des partenaires à l’écoute, mais aussi et surtout un tissu de clubs dynamique qui a su tirer profit des efforts déployés par le mouvement fédéral à tous les échelons.

Pour autant, ces résultats ne doivent pas masque d’autres signes précurseurs : notre progression ralentie.

L’essor du Skateboard ces dernières années a constitué un relai de croissance. Mais, pour la plupart, les 35 clubs du département sont arrivés à maturité dans leur développement et ont mobilisé l’essentiel de leurs marges de développement.


Sans doute pourrons-nous concrétiser au cours de la prochaine olympiade de beaux projets de développement de clubs en lien avec les collectivités locales. De même, la Trottinette peut nous apporter une nouvelle croissance exogène. Mais il est nécessaire de faire évoluer notre cadre de référence si nous souhaitons amorcer un nouveau cycle.


En d’autres termes, on ne continuera à se développer que si nous nous dotons de moyens nouveaux et agissons sur les freins qui forment aujourd’hui un plafond de verre : équipement, formation, offre de pratique au-delà des schémas de compétition classique…

Le projet que nous souhaitons porter pour les 4 prochaines années s’inscrit dans cette logique. Il y a 3 ans, la priorité était de relancer un Comité Départemental en sommeil et de renouer le contact à la fois avec les clubs et nos partenaires. Le travail engagé depuis est un point d’appui pour aborder plusieurs tournants :

  • en structurant et professionnalisant notre accompagnement des clubs,

  • en nous dotant d’un schéma directeur des équipements, indispensable pour orienter nos efforts et  dialoguer avec les collectivités maîtres d’ouvrages,

  • en poursuivant le travail de développement d’une offre de pratique pour les publics qui ne bénéficient pas aujourd’hui d’une offre fédérale « classique » (en plus de la Boucle du Bassin d’Arcachon Roller, le Championnat de Skateboard et les Roller Mix déjà lancés)

  • en nous mobilisant pour relayer et tirer profit de nos deux premiers rendez-vous avec l’Olympisme,

  • en refondant notre relation avec la Ligue Régionale sur des domaines déterminants tel que la formation,

  • en maintenant nos efforts pour préserver nos valeurs et lutter contre toute forme de violence et de discrimination.

Les joueurs de roller hockey

#1 CRÉER LES CONDITIONS ET STRUCTURER LE DÉVELOPPEMENT SUR LE TERRITOIRE

La mission première du Comité Départemental est d’être aux côtés des clubs. Dans une région grande comme l’Autriche, il est important de pouvoir s’appuyer sur un échelon de proximité. Celui-ci doit être à la fois une courroie de transmission, un point d’appui, mais aussi agir concrètement sur les sujets structurants qui peuvent constituer des freins à notre développement : formation, équipement…

MIEUX FÉDÉRER COMME TÊTE DE RÉSEAU

Le développement des moyens de communication modernes aidant, les dirigeants bénévoles des clubs sont alimentés tout au long de l’année par une quantité croissante d’informations généralises émanant tant du mouvement fédéral que des partenaires sportifs et institutionnels. L’enjeu aujourd’hui n’est pas tant de recevoir l’information que de faire le tri au sein de celle-ci.

  • Continuer à servir de relai entre les clubs, la fédération, le mouvement sportif et les partenaires publics

  • Désigner pour chaque club un référent au sein de l’équipe du CDRS chargé de suivre son activité et servant de guichet unique

  • Conforter et étendre les outils de communication mis en œuvre (newsletter, réseaux sociaux, groupe WhatsApp…)

Engagé depuis 2017

  • mise en place de référents CDRS disposant chacun d’un portefeuille de clubs à suivre et accompagner. 1/3 des clubs suivis à ce jour.

  • diffusion d’une newsletter

  • création d’un groupe WhatsApp et mise en place de visioconférence clubs pendant le COVID

  • création d’une page Facebook

AGIR POUR LA FORMATION DES DIRIGEANTS, MONITEURS ET BÉNÉVOLES

Former les dirigeants et les bénévoles, c’est préparer l’avenir. Si le comité départemental ne dispense pas en direct les formations, son rôle de soutien et de coordination avec les échelons régionaux et nationaux est indiscutable. Les partenaires publics, qu’ils s’agissent des servies de l’Etat comme ceux du Département reconnaissent au Comité Départemental un rôle de chef de file en la matière.

  • Apporter un accompagnement personnalisé à chaque structure pour les aider à élaborer et mettre en œuvre leur projet de développement

  • Soutenir financièrement les clubs qui inscrivent leurs licenciés à des formations diplomantes, fédérales ou d’Etat. Prise en charge intégrale des frais d’inscription du BIF et du BEF et en partie pour les autres formations dans les conditions définies dans un règlement d’intervention.

  • Recenser et exprimer les besoins de formation du territoire auprès de la ligue régionale et de la fédération. Coordonner en lien avec la ligue régionale les formations BIF et BEF 1 en Gironde.

  • Continuer à proposer des formations à l’attention des dirigeants et bénévoles de clubs (gestion de projets, communication, comptabilité…)

Engagé depuis 2017

- participation aux frais d’inscription aux formations fédérales et professionnelles dans les conditions prévues par un règlement d’intervention voté par le CA du CDRS et présenté annuellement aux clubs

- organisation d’un BIF Skateboard en Gironde en relai de la ligue Nouvelle Aquitaine

- accueil de 2 formations de signaleurs (staffeurs) randonnée 

- relai du calendrier de formations proposé par le CDOS et le Conseil Départemental de la Gironde

ELABORER UN SCHÉMA DIRECTEUR DES ÉQUIPEMENTS

Loin de se résumer à une simple dimension technique, la question de l’équipement est au cœur du développement. Adapté et performant, il verra croître et performer les clubs qu’il accueille. Insuffisamment disponible ou inexistant, il constitue un frein difficilement surmontable.

Le Comité Départemental ne dispose pas des ressources et de l’expertise technique suffisante pour porter à lui seul une politique de développement en matière d’équipement. Pour autant, qu’il s’agisse d’équipements couverts ou en extérieur, en accès libre ou non, il a un rôle déterminant à jouer de par sa connaissance du terrain et sa proximité avec les maîtres d’ouvrages. Sa valeur ajoutée portera aussi, et surtout, sur les activités qu’il pourra susciter sur ces équipements.


L’action du CDRS doit donc le conduire à affiner sa vision du territoire afin de pouvoir travailler de concert avec les collectivités comme avec la fédération.

  • Élaborer un schéma directeur des équipements couverts et extérieurs : recensement, qualification des équipements, analyse des besoins des territoires

  • Accompagner les collectivités locales pour articuler les projets d’équipement avec le développement de clubs à même de l’animer

  • Identifier et travailler de concert avec les collectivités locales pour créer des évènements sur les équipements sous-exploités

  • Apporter soutien et conseil aux collectivités dans l’animation et la gestion des équipements sportifs en accès libre

  • Veiller au respect des règlements nationaux par les projets d’infrastructures et ne pas apporter de soutien à ceux qui contreviendraient aux normes fédérales

  • Suivre les travaux de la Commission Départementale des Sports de Nature et la Commission Départementale des Espaces Sites et Itinéraires qui jouent un rôle essentiel dans l’aménagement des voies vertes.

Engagé depuis 2017

- participation à la sous-commission d’homologation des enceintes sportives de la DDCS

- accompagnement des collectivités locales dans le cadre de la réouverture des skateparks à l’issue du confinement

- travail avec les collectivités locales pour l’animation de leur skatepark dans le cadre du championnat de Gironde de skateboard

ACCOMPAGNER LA CRÉATION DE CLUBS

Le Comité Départemental doit continuer à accompagner celles et ceux qui souhaitent créer un club de Roller, de Skateboard ou de Trottinette.


  • Effectuer une veille active

  • Aller au-devant des porteurs de projets, les épauler au fil de leurs démarches, être à leurs côtés dans leurs relations avec les pouvoirs publics

  • Leur apporter un concours technique par la mise à disposition d’un professionnel pendant la période de lancement de l’activité


Engagé depuis 2017

  • pour les créations de clubs, prise en charge des frais d’enregistrement en Préfecture et de première affiliation

  • adoption d’un règlement d’intervention qui prévoit la mise à disposition d’un éducateur à raison de 20h pour aider à la structuration et accompagner le lancement de l’activité

SOUTENIR LES CLUBS DANS LEURS INITIATIVES

Les clubs sont au centre de toute stratégie de développement. Ce sont eux qui sont au contact des licenciés, qui innovent, fidélisent et perfectionnement parfois même jusqu’au plus haut niveau. Le Comité Départemental doit pouvoir accompagner leurs initiatives tout en garantissant transparence et équité de traitement.


Avec 35 clubs environ, la Gironde connaît un nombre de clubs stables au cours de l’olympiade. Une analyse plus fine de la situation témoigne pour autant d’une grande disparité entre les structures. Si la moyenne s’établi autour de 100 licenciés, notre département connaît une proportion tout à fait singulière de clubs employeurs. A l’autre bout du spectre se situent de petites associations qui débutent avec quelques membres.


La recherche d’une action efficiente conduit à mettre en perspective ces deux réalités. Il s’agit de s’appuyer sur les clubs employeurs et contribuer à leur équilibre financier pour conduire des prestations de développement et d’accompagnement au profit des autres clubs.


  • Poursuivre les actions d’accompagnement prévues dans le règlement d’intervention :

  • mise à disposition d’un intervenant pour répondre à un besoin d’accompagnement spécifique,

  • financement de formations,

  • aide financière et partenariat dans l’organisation de manifestations d’envergure a minima départementales.

  • continuer à faire appel aux ressources professionnelles des clubs pour couvrir les besoins des clubs et ainsi contribuer à pérenniser leur emploi


Engagé depuis 2017

  • instauration d’un règlement d’intervention qui fixe le cadre de toutes les aides accordées aux clubs

  • compte rendu de ces aides effectué annuellement en Assemblée Générale

  • création d’un réseau de clubs employeurs qui assurent des prestations de développement pour le compte du comité

MUTUALISER LES MOYENS ET LES RESSOURCES

Qu’il s’agisse de partager du matériel ou de réduire les frais sur un même déplacement, les occasions sont nombreuses de mutualiser les efforts déployés au sein de chaque club.


  • Conforter le parc de matériel mis à disposition des clubs en procédant à l’acquisition de nouveaux supports de communication, de skateboards et de trottinettes

  • Conserver le principe de mise à disposition gratuite pour les structures affiliées

  • Coordonner cette action avec celle de la ligue Nouvelle Aquitaine qui dispose, elle aussi d’un parc de matériel mis à disposition contre paiement


Engagé depuis 2017

  • instauration d’une procédure de prêt de matériel lisible par tous les clubs

  • acquisition de rollers et de skateboard

  • acquisition de supports de communication

  • achat groupé de médailles et fourniture aux organisateurs

  • fourniture gratuite aux clubs de kits sanitaire dans le cadre de la reprise de l’activité post-confinement

Jeux Mondiaux_CrÇdit Philippe Millereau

#2 PROMOUVOIR ET DÉVELOPPER LA PRATIQUE

L’organisation de compétitions sportives, nationales et régionales, relève de la responsabilité de la Fédération et de la Ligue. Le Comité Départemental doit, quant à lui, favoriser le développement le plus large possible de tous les types de pratique susceptibles d’attirer de nouveaux pratiquants et de les fidéliser.

ORGANISER ET PARTICIPER À DES ÉVÈNEMENTS DE PROMOTION DU ROLLER, DU SKATEBOARD ET DE LA TROTTINETTE

Qu’il s’agisse de manifestations organisées par les collectivités territoriales, le mouvement sportif ou initiées par le Comité Départemental lui-même, le Comité Départemental a un rôle à jouer pour faire connaître et susciter l’envie de pratique nos sports.


A chaque fois, le CDRS doit pleinement associer les clubs. Il ne s’agit pas de faire « à la place », mais « avec », en s’appuyant et en valorisant les compétences des clubs locaux.


  • Élaborer et mettre en œuvre un programme annuel de manifestations promotionnelles

  • Poursuivre notre participation au circuit CAP 33 Tour et à la Journée Départementale des Sports de Nature organisés par le Conseil Départemental

  • Proposer des activités de découverte et de démonstration dans le cadre de la Journée Olympique

  • Organiser des évènements promotionnels pour mettre en valeur les deux premières participations de notre fédération aux Jeux Olympiques


Engagé depuis 2017

  • 28 étapes CAP 33 Tour (initiations, prêt de matériel, démonstration)

  • participation à la Journée Départementale des Sports de Nature 2017,2018 et 2019

  • participation à la Journée Olympique 2019 avec une activité de découverte en Roller et en Skateboard (édition 2020 annulée)

  • formation des Conseillers Pédagogique Départementaux aux activités roller

SOUTENIR LA RELANCE DE L'ACTIVITÉ DES CLUBS DANS UN CONTEXTE DE CRISE SANITAIRE

La crise sanitaire a éprouvé chacune de nos structures. Il est encore difficile de prévoir dans quelles conditions les activités pourront reprendre dans les prochains mois.


Au plus fort de la crise, le CDRS s’est mobilisé pour accompagner les clubs en constituant des groupes d’entraide, en apportant un accompagnement personnalisé ou encore en distribuant gratuitement du matériel d’hygiène aux clubs.


Les prochains mois exigeront une grande adaptabilité et de la réactivité afin de soutenir au mieux les clubs fragilisés et accompagner la relance des activités.

"ROULER GLISSER" : DÉVELOPPER LA PRATIQUE DU ROLLER À L'ÉCOLE

Développé dans le cadre d’un partenariat entre les fédérations de Roller et Skateboard, de Sports de Glace et l’USEP, le dispositif Rouler Glisser vise à développer la pratique du Roller à l’école, pendant le temps scolaire, en proposant des contenus pédagogiques en cohérence avec les programmes de l’Éducation Nationale.


Cette initiative, dont le lancement officiel interviendra à l’automne 2020, va faire l’objet d’une montée en puissance progressive. Impulsée au niveau national, elle nécessitera un accompagnement local fort pour garantir son déploiement. L’ambition est d’impulser jusqu’à 3 projets Rouler Glisser au cours de l’olympiade.


  • Faire du département de la Gironde un territoire pilote dans le dispositif Rouler Glisser et relayer le dispositif fédéral

  • Assurer un lien avec les acteurs locaux pouvant être mobilisés dans ce projet (DASEN, USEP Gironde…)

  • Participer à l’acquisition du matériel pédagogique et du parc de roller nécessaire à l’opération

  • Examiner les conditions d’un appel à projets permettant d’accompagner et d’intéresser les clubs

DÉVELOPPER L'OFFRE DE PRATIQUE POUR TOUS

Si l’offre sportive de compétition fait partie de l’ADN de toute fédération sportive, elle ne concerne qu’une partie de ses licenciés. De nombreux pratiquants n’ont pas le niveau sportif ou l’âge requis pour accéder aux championnats, même de niveau régional. Pour d’autres, qui sont en attente d’une pratique loisir, il serait faux de présupposer qu’une offre « édulcorée » calquée sur les mêmes ressorts que la compétition puisse leur convenir : un(e) pratiquant(e) en loisir n’est pas un compétiteur qui s’ignore !


Il est donc déterminant d’agir pour proposer une offre à l’attention de ces pratiquants et ainsi concourir à les fidéliser dans nos structures.


  • Promouvoir les dispositifs fédéraux tournés vers le sport pour tous : faire du territoire de la Gironde un territoire pilote pour le dispositif Fit’n Roller 

  • Accompagner l’expérimentation en cours menée par la fédération et la clinique Béthanie autour d’une pratique sport santé au profit d’un public adolescent 

  • Poursuivre le travail engagé de création d’une activité Skateboard (sport santé) auprès d’un public adolescent en lien avec le centre Jean Abadie

  • Développer de nouveaux formats de challenges sportifs et de compétitions accessibles au plus grand nombre (et en particulier celles et ceux ne pouvant accéder aux autres championnats)

  • Lancer les Roller Mix pour les adultes (1 à 2 rdv / an)

  • Créer un challenge départemental de Roller Hockey pour des équipes d’un niveau en deçà du « régional »

  • Poursuivre l’organisation du Championnat de Gironde de Skateboard

  • > Poursuivre l’organisation de la Boucle du Bassin d’Arcachon Roller


Engagé depuis 2017

  • organisation de la Boucle du Bassin d’Arcachon Roller

  • lancement du championnat de Gironde de Skateboard en 2019

  • mise en place de Roller Mix pour les enfants

"HORIZON 2024" : TIRER PARTI DE NOS RENDEZ-VOUS OLYMPIQUES

D’ici 2024, nous assisterons à deux rendez-vous olympiques, les premiers pour notre fédération. A l’image des autres disciplines devenues olympiques, le Roller, le Skateboard et la Trottinette bénéficieront d’une exposition médiatique sans précédent. D’ores et déjà, nous constatons un gain d’intérêt.


La stratégie « Horizon 2024 » vise à créer les conditions pour tirer parti de cette situation. Elle s’établit en 2 volets reprenant pour partie des actions déjà exposées ainsi que de nouvelles spécifiques.


  • Volet 1 : L’adaptation des clubs et des équipements :

> Renforcer l’encadrement pédagogique au sein des clubs : financement des formations pour les éducateurs girondins

> Développer le nombre de clubs labellisés École de Skateboard et École de Roller

> Accompagner les collectivités dans leurs projets de création / rénovation de skate-parks

> Mobilisation des clubs à l’occasion de la première participation du skateboard aux JO. Diffusion d’un kit pour être ambassadeur de la sélection française.


  • Volet 2 : Aller au-devant du public

> Organiser des évènements promotionnels autour de l’entrée de notre sport aux Jeux Olympiques : village d’animation comprenant présentation des pratiques, présentation des athlètes et de leur parcours (focus sur la pratique féminine), présentation de l’offre sportive dans le département, initiations et démonstrations. Objectif de 4 manifestations en 2021 jusqu’à 8 en 2024.  

IMG_6524.JPG

#3 FAVORISER LA CITOYENNETÉ ET LUTTER CONTRE TOUTE FORME DE VIOLENCE ET DE DISCRIMINATION

Porteur de valeurs éducatives et sociales, le sport joue un rôle incontestable dans notre société. Catalyseur d’initiatives, révélateur permettant de se réaliser, il n’est malheureusement pas exempt de dérives, de comportements ou de violences inacceptables. Le rôle Comité Départemental ne se limite pas aux frontières strictes de l’action sportive et doit pouvoir agir positivement en lien avec notre fédération, les représentants du mouvement sportif et les pouvoirs publics.

INFOMER ET SENSIBILISER

Qu’il s’agisse d’actes de violence physique, psychologique ou sexuelle, d’incivilités ou de discriminations, l’actualité récente nous montre que le monde du sport n’est malheureusement pas épargné. Le Comité Départemental doit jouer un rôle de prévention et agir en relai à la fois des autorités judiciaires et administratives comme de la fédération.  


  • Participer à la cellule prévention et accompagnement des clubs mise en œuvre par la DRJSCS afin de prévenir et traiter tous cas de violences et d’incivilités dans le sport

  • Relayer les actions de prévention et de sensibilisation mises en œuvre par la fédération et le mouvement sportif (conférences de Colosse aux Pieds d’Argiles, outils à l’attention des clubs…)  

  • Se tenir à l’écoute et signaler tout fait de violence aux autorités judiciaires, à la fédération ainsi qu’aux services de l’État


Engagé depuis 2017

  • accueil d’une conférence de Colosse aux Pieds d’Argile à l’été 2018

  • désignation d’un référent prévention des violences et incivilités au sein du Comité

AGIR POUR LA PRATIQUE FÉMININE

Si notre fédération comme notre département comptent une répartition paritaire des licenciés, des disparités existent au sein des disciplines, traduisant des freins encore présents. L’instauration, en 2016, de Conseils d’Administration paritaires au sein des instances fédérales est un signal supplémentaire qui doit continuer à être accompagné. C’est le sens du travail amorcé à la fin de la mandature 2016-20 avec notamment la désignation d’un référent égalité.


  • Participer aux travaux et s’inscrire dans le plan d’actions du CDOS de la Gironde

  • Mettre en place une catégorie féminine dans chacune des compétitions

  • Promouvoir la pratique féminine du Skateboard à l’occasion des JO 2020 et 2024

Engagé depuis 2017

  • instauration d’une catégorie féminine pour le championnat départemental de Skateboard

  • désignation d’un référent égalité

rink feminin.jpg

#4 RENFORCER LA CAPACITÉ D'ACTION DU COMITÉ

Le Comité Départemental a été relancé au cours de l’olympiade qui s’achève, en 2017. Ces 3 dernières années ont été consacrées à reposer les bases d’un fonctionnement, au service des clubs et en lien avec nos partenaires. L’ambition portée pour les 4 prochaines années implique de revoir et de consolider notre mode de fonctionnement.

PROFESSIONNALISER NOS ACTIONS

Pour réaliser ses interventions pédagogiques, le Comité Départemental s’appuie sur le réseau d’éducateurs des clubs, contribuant ainsi à pérenniser les emplois déjà créés. Le champ du développement n’est toutefois pas couvert et nécessite à présent de mobiliser au-delà des seules ressources bénévoles disponibles.


  • Étudier le recours à des services civiques, notamment en ce qui concerne les actions de développement de la pratique du skateboard dans le cadre des deux prochaines échéances olympiques

  • Étudier la création d’un poste d’agent de développement mutualisé avec la Ligue Nouvelle Aquitaine

  • Constituer des commissions de travail permettant d’associer les bénévoles pour mener les principaux projets

CRÉER UN PARTENARIAT EFFICACE AVEC LA LIGUE RÉGIONALE

Les difficultés auxquelles a été confrontée la Ligue Nouvelle Aquitaine n’a pas permis de développer de partenariat efficace avec le Comité Départemental. Qu’il s’agisse du domaine du développement, de la formation ou encore de l’articulation de nos formats départementaux et régionaux de compétition, de nouvelles collaborations doivent être établies.


  • Élaborer un contrat de gouvernance avec la ligue définissant les actions respectives

  • Convier un représentant de la ligue au conseil d’administration du CDRS avec voix consultative

ENTRETENIR ET DÉVELOPPER LES COLLABORATIONS AVEC LES PARTENAIRES

L’action du Comité Départemental s’inscrit dans un environnement d’acteurs, collectivités territoriales comme acteurs du mouvement sportif avec lesquels il collabore au quotidien. Sur la base des projets identifiés, ce travail de rapprochement doit être prolongé.


La représentation du mouvement sportif revêt par ailleurs une acuité particulière alors que la gouvernance locale du sport est susceptible d’évoluer dans ses fondements sous l’effet conjugué de la montée du fait métropolitain et de la déclinaison territoriale de la gouvernance mise en œuvre par l’Agence Nationale du Sport.

  • Poursuivre et compléter les collaborations avec le CDOS Gironde, notamment sur les chantiers :

       - égalité et pratique féminine

       - sports de nature

       - promotion des valeurs de l’olympisme

       - formation des cadres et des dirigeants bénévoles

       - promotion du sport à l’école

  • Poursuivre et compléter le travail amorcé avec les services déconcentrés de la « Jeunesse et Sports », notamment en ce qui concerne la lutte contre les violences et les discriminations

  • Approfondir le partenariat déjà engagé avec le Conseil Départemental autour des nouvelles orientations du projet de développement  

  • Positionner le Comité Départemental en interlocuteur de la métropole et des communautés d’agglomération qui font le choix d’investir la compétence sport

  • Assurer une veille active et prendre part aux travaux à venir autour de la nouvelle gouvernance régionale du sport