top of page
Rechercher

2022 bat le record de licenciés



Jeudi 15 décembre, les clubs girondins de Roller, Skateboard et de Trottinette avaient rendez-vous à Mérignac pour l'assemblée générale du Comité Départemental.







Ouvert par Cécile Saint-Marc, adjointe au Maire déléguée au Sport, et en présence d'Alain Charrier, Conseiller Départemental, ce rendez-vous était l'occasion de faire le point sur une année particulièrement riche.


Au lendemain de la crise sanitaire, le nombre de licenciés retrouve son plus haut historique avec une forte progression du Skateboard et du Roller Freestyle. Cette vitalité des clubs se retrouve également au plus haut niveau avec plus d'une vingtaine d'athlètes et de collectifs qui montent sur des podiums nationaux et 4 médailles aux World Skate Games (dont un titre de champion du Monde).


Mobilisé dans le cadre du plan de relance, le Comité a proposé plus d'une vingtaine de rendez-vous promotionnels au cours de l'année avec, en point d'orgue, la première édition de la Trotti Roll n' Sk8 qui a vu collaborer 1/3 des clubs girondins pour proposer une journée de découverte sur les quais de Bordeaux.


Alors que de nouveaux équipements sortent de terre, à l'image du nouveau skatepark de Bordeaux, le comité accompagne la création de 2 nouveaux clubs.


Pour mener ce travail, un cap important été franchit avec la création d'un poste d'agent de développement soutenue par le Conseil Départemental de la Gironde et l'Agence Nationale du Sport. Mis à disposition, sur une partie de son temps, à la Ligue Nouvelle Aquitaine pour travailler au développement de la formation, échelons départemental et régional renforcent ainsi leur collaboration dans ce domaine stratégique.


 

Retrouvez l'intégralité du rapport moral du Président


Mesdames, Messieurs, chers amis,


Merci, une nouvelle fois, à toutes et tous de votre présence ce soir. Je souhaite saluer la présence et remercier tout particulièrement Madame Cécile SAINT-MARC, Adjointe au Maire de Mérignac, déléguée au sport qui nous accueille ce soir, Monsieur Alain CHARRIER, Conseiller Départemental et François TOURRET, Président de la Ligue Nouvelle Aquitaine de Roller & Skateboard.


Nous voici arrivés à mi-parcours de cette olympiade. Elle restera, sans nul doute, dans nos mémoires comme l’une des plus mouvementées : avec une crise sanitaire qui nous a mis à l’arrêt, une entrée différée d’un an dans l’aventure olympique alors que Paris se profile déjà, des incendies dramatiques qui ont non seulement touché nos activités estivales mais aussi certaines et certains d’entre vous personnellement. Même si cet ascenseur émotionnel a quelque chose d’éprouvant, nous pouvons nous réjouir de la bonne santé de nos sports dans le département.


Toujours second en France en termes de licenciés, nous sortons renforcés après ces crises et atteignons notre plus haut historique en franchissant la barre des 3600 licenciés en fin de saison dernière, soit une progression de plus de 35% en un an. Nous comptons également un nouveau club de roller, fruit d’un travail mené avec l’omnisport d’Ambarès, qui vient de se constituer et est en train de prendre son affiliation.


Bravo à toutes et tous. Ce résultat, c’est naturellement le fruit du travail de chacune et chacun d’entre vous et de l’effort de relance que nous nous sommes efforcés d’accompagner.


Nous savions qu’il ne fallait pas douter de notre attractivité. Ni même de notre résilience au global, avec des spécialités individuelles, collectives, en intérieur et en extérieur. Pour autant, cette remontée n’était pas acquise et se situe au-dessus de la moyenne, toutes fédérations confondues.


A travers le plan de relance que nous vous avions présenté, nous nous sommes attachés à mettre plus encore l’accent sur les rendez-vous promotionnels. Si j’empiète un peu sur le rapport d’activité à suivre, je pourrais citer notre participation habituelle au CAP 33, mais également des temps de promotion dans d’autres communes telles que Bassens, Arès ou encore Montussan. Nous y avons assuré l’inauguration du nouveau skatepark et posé les jalons de la création d’un club sur un territoire, entre Bordeaux et Libourne, dépourvu de club et identifié comme une priorité.


Grâce à l’acquisition d’un sol démontable, nous nous sommes également donné la possibilité d’aller là où le revêtement ne nous est pas accessible en temps normal. Cet investissement de plus de 6 000 €, soutenu par le Conseil Départemental et l’Agence Nationale du Sport, nous a permis de prendre part à la Journée Olympique et Paralympique qui s’est tenu du 23 au 25 juin dernier, place des Quinconces. En finançant l’intervention d’éducateurs de skateboard et de roller, et avec le soutien de la ligue qui nous a « prêté » ses services civiques, nous avons pu toucher plusieurs centaines d’écoliers malgré une météo capricieuse.


Ce nouvel outil, et d’autres, a également été mis à profit pour organiser la première édition de la Trotti Roll n’ Sk8 sur les quais de Garonne le 25 septembre dernier. C’est la première fois que nous réunissons près du 1/3 des clubs girondins, soit plus d’une dizaine, en trottinette, en skateboard et en roller pour une journée de découverte à destination du grand public.



Je voudrais ici remercier chacun de ces clubs (Stade Bordelais, AIR Roller, Bordeaux Skate Culture, Graves Roller, Rollerbug, SPUC Roller, SAM Roller, B-Side, Feelethik, la Brigade et Riders Family) qui ont tous contribué, chacun dans la mesure de leurs moyens à ce rendez-vous dans une période qui est, comme chacun le sait, très chargée. Merci également au CDOS que nous avons souhaité associer pour évoquer le sujet important de la prévention des violences dans le sport ; il nous semblait important de l’aborder, aussi, sur des temps avec une large audience.


Merci enfin à Tiffany qui a assuré la coordination de cet évènement organisé avec la complicité des équipes du Département dans le cadre du label Terre de Jeux.


La Trotti Roll n’ Sk8 reviendra en 2023 car c’est une belle traduction de notre vision du rôle d’un comité départemental : le partage et la collaboration. C’était l’occasion de proposer une première rencontre entre dirigeants de clubs pour discuter de leurs expériences à bâtons rompus et c’est là encore un format que nous comptons pérenniser en marge de rendez-vous sportifs. Je laisserai le soin à Renel, en charge de ce dossier, de vous en donner les détails.


Cette manifestation sur les quais avait aussi valeur de test, alors que nous avons accompagné la création du nouveau skatepark de Bordeaux inauguré le week-end dernier. Avec les clubs locaux, nous saurons répondre présents pour le faire vivre, non seulement au quotidien, mais aussi lors d’évènements.


Nos sports sont ainsi organisés que le Comité Départemental est le seul échelon à ne pas avoir la gestion d’un niveau de championnat dans son socle de compétences. Cela nous donne une grande latitude pour nous positionner, en complémentarité, là où les autres ne sont pas. C’est ainsi que nous nous sommes naturellement tournés vers l’offre de pratique loisir avec, par exemple, l’organisation de la Boucle du Bassin d’Arcachon Roller qui a une nouvelle fois fait le plein pour son 7e rendez-vous.


Mais nous travaillons aussi à l’organisation de formats de compétitions, de challenges, qui s’adressent à des publics qui ne sont pas destinées à participer à des compétitions de niveau supérieur ou, au contraire, pour qui c’est un marchepied.


Nous avons, comme vous le savez, démarré par le Championnat de Gironde de Skateboard avec une attention portée sur les 6-13 ans, en mal d’offre nationale, mais aussi les vétérans. Ce qui donne à ces rencontres un caractère familial parents / enfants assez sympathique.


Nous poursuivons cette saison avec deux nouveaux formats qui vous seront détaillés tout à l’heure : le challenge sport co et le challenge Roller Hockey.


A l’autre bout du spectre, il y a la performance sportive. Cette année, ce sont plus d'une vingtaine d'athlètes qui sont montés sur les podiums nationaux.


Il y a tout juste un mois se clôturait la 3e édition des World Skate Games en Argentine, format de compétition qui regroupe les championnats du monde de toutes nos disciplines. Ici encore, plusieurs girondins ont décroché des médailles :


Slalom Vitesse : Laurine MORENO - SPUC Roller : 3e Champ Monde


Rink Hockey – Equipe M : Remi HERMAN, Bruno et Carlo DI BENEDETTO, Antoine LEBERRE tous trois anciens du SAM Roller : 3e Champ Monde. Il s'agit de la première fois dans l'histoire de la discipline que la France monte sur un podium mondial


Roller Inline Freestyle – Equipe F : Laurine CRUAUD, Lena RAULT, Fanny BENOIT, Pauline BERNARD - Rollerbug : Vice-championnes du Monde


Skateboard – Vert : Edouard Damestoy - La Brigade : Champion du Monde


Aux terme de ces mondiaux, la France termine à la première place au tableau des médailles avec 13 titres, 7 médailles d'argent et 11 médailles de bronze.


Encore bravo à toutes et tous.


L’an dernier, je vous parlais d’optimisme et de confiance dans notre potentiel. C’est avec ce même optimisme que nous avons recruté une agente de développement. Arrivés au terme de ce qu’il était possible de faire reposer sur les seules épaules de bénévoles, ou même d’intervenants vacataires, il devenait nécessaire de professionnaliser notre action.


Même si elle a pris ses fonctions il y a plusieurs mois déjà, souhaitons la bienvenue à Tiffany DERISBOURG que certains ici connaissent bien. Je tiens ici à remercier le Conseil Départemental et la Jeunesse et Sports qui nous ont accordé leur confiance et soutiennent tous deux le démarrage de cet emploi.


Ce recrutement est non seulement le moyen d’accomplir la feuille de route de l’olympiade, mais aussi d’investir dans l’avenir. Et c’est dans cette logique que nous prenons en charge la formation de Tiffany au DESPJEPS (Diplôme d'État Supérieur de la Jeunesse, de l'Éducation Populaire et du Sport), qui est, comme vous le savez, le plus haut niveau de diplôme de la filière.


Tiffany partage son temps entre le comité, les clubs de AIR Roller (Bordeaux) et Graves Roller (Gradignan) ainsi que la Ligue auprès desquels nous la mettons à disposition. Cette complémentarité concoure à l’équilibre financier du poste. C’est aussi, dans le cas de la ligue, l’occasion d’approfondir un travail en commun dans le domaine stratégique de l’emploi et de la formation.


Nous l’évoquions l’an dernier, il y a ici une véritable fragilité structurelle qui menace le développement de nos clubs. Nous manquons encore de moniteurs diplômés pour encadrer dans nos clubs, et avant cela, de stagiaires pour remplir les formations.


Le seul coût ne peut être invoqué puisque le comité va jusqu’à prendre à sa charge la totalité des frais d’inscription aux formations fédérales et une part des diplômes professionnels. Les causes sont à rechercher ailleurs.


Puisque les organes déconcentrés ne sont que les opérateurs du national, la situation appelle une prise de conscience à laquelle nous nous employons, François et moi, quitte à bousculer les certitudes de certains CTS.

Sans attendre, nous nous sommes mobilisés pour créer un réseau des éducateurs roller & skateboard girondins afin de mieux partager les expériences, les outils à disposition et établir un canal de communication plus direct avec le comité. Nous avons également effectué un recensement des besoins des clubs afin d’accorder au mieux les demandes avec les disponibilités des professionnels sur le territoire.

Ce travail a permis d’apporter des réponses concrètes à certains clubs dont la pérennité de sections était menacée.


Conjugué aux efforts déployés par la Ligue, il permet aujourd’hui d’entrevoir une embellie. Les formations fédérales, notamment celle de Brevet d’Initiateur Fédéral rencontrent plus de succès. Il nous faudra toutefois rester prudents et confirmer dans les prochains mois et les prochaines années.


Autre domaine dans lequel nous avançons pas à pas, celui de la pratique du roller, du skateboard et de la trottinette à l’école. Si avec le Rouler Glisser, notre fédération s’est dotée d’outils clé en main de qualité, le déploiement sur le terrain se heurte à l’écueil de la prise en charge financière des interventions. Ce dispositif est donc amené à être révisé dans les prochains mois.


En parallèle, le Comité de Gironde poursuit deux autres initiatives.

Nous nous sommes rapprochés de l’USEP pour préparer le terrain d’une collaboration nouvelle autour d’un principe simple : le club parrain d’une école. Sous couvert d’une convention tripartite CDRS – USEP – Éducation Nationale, il s’agira d’accompagner une ou deux écoles par an volontaires pour développer cette compétence en interne. Afin d’amorcer le mouvement, le Comité prendra en charge la mise à disposition de matériel et les interventions pédagogique le temps que les enseignants soient autonomes. Il restera ensuite au club parrain d’entretenir cette relation au travers d’une collaboration régulière avec l’établissement.


Le second projet consiste à capitaliser sur des exemples qui ont fonctionné. C’est ainsi qu’à Pessac, faute d’écoles adhérentes à l’USEP, le SPUC a adapté le concept du Rouler Glisser qui est aujourd’hui opérant dans plusieurs établissements. Avec l’accord du club, un partage d’expérience et un accompagnement pourront être organisés.


Vous l’aurez constaté, à travers ce rapport moral, le temps manque plus que les opportunités qui s’offrent à nous. Ce rapport moral ne saurait être complet sans remercier toute l’équipe qui s’implique dans les actions développées par le Comité. Je tiens à remercier toute l’équipe du Comité Départemental qui s’investit tout au long de l’année : les membres du Conseil d’Administration, les membres associés (Patricia Marcadier référente en matière de prévention des violences, Virginie Radot, responsable du challenge hockey, Mathieu Brel, responsable du challenge sport co, Julien Castellet qui collabore avec le CA sur le championnat de Skate) ainsi que tous les membres du Comité d’Organisation de la BBAR.


Je vous remercie.




Stéphane CASTERAN

Président du CDRS Gironde

117 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page